nuit-montagne-paris

nuit-montagne-parisLa première édition de la nuit de la montagne s’est tenue à Paris le 25 Mars 2013. Une soirée de projection de films de montagne pour faire rêver..

Je ne connaissais pas du tout le concept, mais il vient apparemment de Grenoble où se sont déjà tenues 14 éditions des Rencontres du Cinéma de Montagne. L’idée est de se réunir pour une soirée atour de beaux films sur l’alpinisme, l’escalade, le ski ou toute autre activité de  montagne, et de pouvoir ensuite échanger avec les équipes des différentes productions. Voici le teaser qui avait été réalisé pour cette première édition.

Au programme de la soirée il y avait 5 films

Rockin’ Cuba

Réalisé par Vladimir Cellier et Julien Nadiras, ce film nous invite à une immersion en musique et en couleurs dans Cuba. On y suit un groupe de grimpeurs au rythme d’un montage musical très dynamique. Falaises, plages, performance physique, humour, Buena Vista Social Club. Un très bon cocktail pour commencer cette soirée.

 Siguniang

Maël Baguet et Dimitri Messina, deux jeunes alpinistes français nous emmènent avec eux au cours de l’ouverture d’une ligne élégante et technique dans les 1400m de la Face Nord du Siguniang au Sichuan en Chine. La complicité du duo se sent bien au fil des prises de vues et les panoramas « au dessus du monde » sont magnifiques.

I Believe I Can Fly

Le film culte de Seb Montaz qui a suscité beaucoup de vocations pour la slackline, l’art de faire le funambule à plus de 600m de haut entre 2 bâtiments ou au dessus d’un ravin.
On y suit 2 skyliners dans leur expérimentations, de la France à la Norvège.

Entre les traversées au dessus du vide (avec ou sans sécurité) et les base-jumps, ce film était le plus impressionnant de la soirée, visuellement parlant. Il s’en dégage une impression de fraîcheur et de liberté mais toujours dans la conscience des risques pris.

Nat&Co

Un film de Nicolas Hairon et Olivier Alexandre sur Nathanaël Schaeffer. Ce dernier est devenu paraplégique suite à une avalanche. Cet accident ne lui a pas fait perdre sa passion de la montagne. Il pratique la randonnée tractée à ski, avec des amis qui le tirent vers les sommets

J’ai trouvé ce film très intéressant car après l’adrénaline de « I believe I can Fly », il permet de rappeler que la montagne est aussi belle que dangereuse. Cependant le film ne sombre pas dans le pathos et met en avant la solidarité et l’amitié de l’entourage de Nathanaël, pour continuer à poursuivre son rêve.

Venezuela Jungle Jam

Par Sean Villanueva avec Nicolas Favresse, Stéphane Hanssens, Jean-Louis Wertz et Sean Villanueva. Ce groupe de 4 grimpeurs belges s’attaque pendant 10 jours a Venezuela à l’escalade d’une face entièrement en devers. Ce film est tourné avec un humour omniprésent qui contraste avec le côté très technique et aguerri qu’on perçoit chez les grimpeurs. Un vrai bon moment pour finir la soirée.

Sur l’ensemble de la soirée j’ai beaucoup aimé le ton « frais », décalé et l’humour assez présent dans les différentes productions, et évidemment la possibilité d’échange avec les équipes. je suis très curieux de voir ce que la prochaine édition réserve.

Je vous invite à découvrir le petit final en musique auquel nous avons eu droit dans le compte rendu complet,  sur le site officiel de l’événement : www.nuitdelamontagne.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.