lac des dix

Cette année, le mois de Septembre était sous le signe de la montagne. Après une semaine à m’initier à l’alpinisme avec l’UCPA de Chamonix, je suis allé me ressourcer pour quelques jours de randonnées en Suisse au Val d’Hérens.

Le val d’Hérens est un univers préservé, aux grands espaces naturels qui s’étend de la vallée du Rhône jusqu’aux pieds de sommets 4000 tels que la Dent Blanche.
C’est une destination rêvée pour les amateurs de randonnées et amoureux de la montagne. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde à faire mon sac pour aller y prendre l’air.

En arrivant au val, j’ai commencé directement ma première randonnée depuis Thyon pour rejoindre Pralong où se trouvait mon auberge. 17km de marche et 550m de dénivelé positif sur des sentiers en balcon où on embrasse une vue directe et dégagée sur la vallée (sujets au vertige passez votre chemin :p )

thyon vers pralong

thyon vers pralong

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A mi-chemin, j’ai fais une pause à la cabane d’Essertze, avant de me lancer dans un sentier d’alpage qui serpente dans la verte et la forêt pour redescendre jusqu’à Pralong (790m de descente environ). Je me suis vraiment senti « coureur des bois » pendant cette partie, j’ai beaucoup aimé !

val-herens-22

Voici une trace GPS de cette première randonnée :

Se ressourcer à l’Auberge du Val Des Dix

Auberge du val des dix à PralongAprès une journée de balades/randonnée, en général, j’ai envie de de trois choses lorsque j’arrive à mon auberge : Une bonne douche, un bon repas, et du calme. Et bien j’ai trouvé les trois à l’Auberge du Val des dix.
Tenue par Verka et Valentina, deux soeurs venues de l’Est et tombées amoureuses du Val d’Hérens, l’auberge/restaurant est un mini havre de paix dans le calme de Pralong. Elles accueillent chaleureusement dans une ambiance chalet en bois, un confort simple et efficace.

chambre à l'auberge du val des dix

Les repas font découvrir les produits du terroir :  J’ai pu (entre autres) déguster une bonne croûte au fromage d’alpage, goûter au sang de Reine, et au Caquelon du val des dix.

Si comme moi vous recherchez un endroit confortable, calme et agréable qui vous servira de base après vos journées de randonnées, c’est la bonne adresse.
Vous pouvez prendre contact directement avec elles sur leur page Facebook

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le barrage de la Grande Dixence et le sentier des bouquetins

Après une bonne nuit de repos à l’auberge, direction le barrage de la Grande Dixence. Si vous êtes courageux, vous pouvez y monter à pied depuis Pralong. Ca prend environ 1h15. J’ai préféré m’économiser et prendre le bus, mais il est aussi possible de faire de l’auto-stop. Les automobilistes du val sont habitués aux randonneurs, et il est facile de trouver une bonne âme en levant le pouce.

Une fois sur le site, on peut monter à pied vers le barrage en 45 minutes, ou prendre une télécabine. Ca coûte 10CHF et il y en a toutes les 10 minutes en moyenne.

Téléphérique de la grande Dixence

Monter vers le barrage de Grande Dixence à pied ou en téléphérique

C’est la première fois de ma vie que je me retrouve sur un barrage, et pour une première, c’est plutôt pas mal : La Grande Dixence est le plus haut barrage-poids du monde. Situé à 2400m d’altitude, il mesure 285m de haut, est plus lourd que la pyramide de Khéops avec ses 15 millions de tonnes, et retient les 400 milliards de litres d’eau qui composent le lac artificiel des dix.
barrage de la grande dixence au val d'hérens barrage de la grande dixence au val d'hérens barrage de la grande dixence au val d'hérens

barrage de la grande dixence

Un véritable ouvrage pharaonique qu’il est possible de visiter accompagné d’un guide. Je n’ai pas fais la visite car j’étais plutôt venu pour randonner sur le sentier des bouquetins.

vue sur le barrage de la grande dixence

sentier des bouquetins

parcours-sentier-bouquetin

Parcours du Sentier des bouquetins – cliquer pour agrandir

Le sentier des bouquetins est un parcours d’une douzaine de kilomètres environ qui permet de découvrir les abords du barrage et du lac des dix. Il est accessible à tous les marcheurs et se fait en 4/5h environ. Je l’ai fais en en environ 5h en traînant, prenant des photos et en faisant une pause de 20 minutes environ à mi-parcours.
Si vous faites le parcours, le balisage (voir image à gauche) conseille de commencer la randonnée en passant à côté du lac des dix (repère N°1).
Je vous conseille plutôt de suivre le parcours à l’envers, (et donc de commencer par le repère N°7) ce qui permet de profiter de la balade de la manière suivante :


Commencer le parcours en traversant la Combe de Prafleuri sur un petit chemin dans l’herbe et les éboulis. C’est l’occasion d’admirer le torrent de la Chenna qui serpente dans les pierres :

Sentier des bouquetins

Sentier des bouquetins Sentier des bouquetins Sentier des bouquetins

Torrent du Chenna Torrent du Chenna

A mi-parcours, une pause s’impose à la cabane du Prafleuri à 2662 m. Il est possible d’y passer la nuit, ce qui est un bon plan pour observer les animaux en fin de journée, en particulier les bouquetins. Accueil chaleureux garanti.
Après un casse-croûte, on continue la route en attaquant la montée abrupte vers le col des Roux, dans un paysage lunaire et les vues sur le glacier de Mourti.

sentier des bouquetins sentier des bouquetins

Un peu plus loin, récompense des efforts en arrivant sur la magnifique vue sur le lac des dix.
On profite de la vue et du panorama pendant toute la descente pour revenir vers le point de départ.

lac des dix

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’ai malheureusement pas croisé de bouquetins en route, mais j’ai vu quelques moutons :D
J’ai beaucoup aimé cette randonnée et en particulier la descente avec la vue sur le lac. Je recommande vraiment de faire la randonnée dans ce sens là.
Pour plus d’informations sur ce parcours et les richesses qu’il recèle (flore, faune, et compréhension du milieu alpin), je vous conseille de lire cette brochure.
Voici une trace GPS de la balade pour se faire une idée :

De Mandelon à Evolène

Après cette journée autour du barrage, et avant de retourner me ressourcer (comprenez manger comme un gros gourmand) à l’Auberge, j’ai fais un tour à l’alpage de Mandelon pour découvrir quelques produits du terroir. J’ai goûté aux bons pains de « Le Pain que J’aime » (celui au seigle est à se taper le c.. par terre) et visité une fromagerie.

le pain cuits au four traditionnel

Ca vous donne pas envie de mordre dedans ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

terroir herens

Bonum vinum laetificat cor hominis… A mes souhaits

Le lendemain j’ai commencé ma randonnée en partant de l’alpage de Mandelon à 2000 mètres, direction Chemeuille dans un premier temps, puis Lanna et ensuite Evolène.

de Mandelon vers Evolene

Le trajet entre Mandelon et Chemeuille dure 2h environ, en majeure partie sur un chemin d’alpage en balcon avec de superbe vues. Au moment où je suis passé, il commençait a y avoir des prémices de l’automne, et des tons rouges et orangés commençaient à se mêler au vert des paysages. je me rappelle avoir vraiment apprécié de voir le soleil s’élever dans cette ambiance entre deux saisons. Je suis aussi tombé sur des Reines (vache d’Hérens)

mandelon-evolene-05

Reine d'Herens mandelon-evolene-07

Reine d'Herens

mandelon-evolene-09 mandelon-evolene-10

Après une pause rapide à Chemeuille j’ai entamé ma longue descente vers Lanna puis Evolène en passant par les Flanmayens sur des chemins d’alpage et forestiers. Ce sont vraiment des chemins calmes où on croise peu de monde. La plupart des gens que j’ai croisés faisaient l’aller-retour entre Mandelon et Chemeuille, ce qui fait déjà une bonne balade de 4h, mais peu continuent la descente vers Lanna et Evolène. C’est un bon parcours pour se retrouver vraiment au calme dans la nature, et pourquoi pas faire un peu d’introspection :)
Au final cette balade de 17km assez tranquillement en un peu plus de 5h avec peu de dénivelé positif (400m environ), mais surtout de la descente (1230m environ)

L’arrivée à Evolène, qui a été sacré plus beau village de Suisse Romande, est l’occasion d’une petite visite touristique et de se poser à un bar pour se reposer les pieds :)

mandelon-evolene

mandelon-evolene

mandelon vers evolene mandelon vers evolene

Au final, de ce week-end de randonnées je garde les impressions suivantes :
Les 3 randonnées que j’ai faites étaient très belles, aussi bien au niveau de la beauté paysages que j’ai pu voir, que de cette impression de pouvoir se retrouver seul avec soi-même et ses pieds dans la nature pour quelques heures. Excellent pour déconnecter.

L’autre sensation que j’ai eue pendant mes parcours est que le val d’Hérens fourmille littéralement de parcours de randonnées pour tous les goûts et niveaux. Je n’ai fais qu’en effleurer une partie, et j’ai perçu un univers préservé et confidentiel qui se découvre pas à pas.
Comme dit l’autre :  Je reviendrai :)

Merci à l’office de tourisme du Val d’Hérens pour ces belles découvertes et à Patricia du Châlet « Le Rucher » pour ces conseils avisés, les choix de parcours randonnée, et les belles discussions sur le Val :)


Infos pratiques :
[tie_list type= »checklist »]

[/tie_list]

8 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] une fin d’été plutôt montagnarde à Chamonix et au  Val d’Hérens, il fallait que je change un peu d’environnement pour le début de l’Automne. Donc […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.